top of page

Stupéfiants et contre-expertise

Les agents de police judiciaire peuvent en cas de raisons plausibles de soupçonner une consommation de stupéfiants, faire procéder à des épreuves de dépistage du conducteur.


Le dépistage doit permettre d'établir si le conducteur conduisait un véhicule en ayant fait usage de substances ou plantes classées comme stupéfiants.


En outre, dans un délai de cinq jours à compter de la notification des résultats de l'analyse de son prélèvement salivaire ou sanguin, le mis en cause peut demander à ce qu'il soit procédé à l’examen technique du second flacon.


En effet, l’examen sanguin s’avère être plus précis et peut également générer parfois, des difficultés d’ordre procédurales.




21 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Yorumlar


logo3.png

Maitre

Laurent TERRAZZONI

Avocat en droit  routier

maitre Terrazzoni expert permis de condu
07 83 85 44 32 
Rappel gratuit et immédiat

7 jours/7

CONTACTEZ-NOUS

Expliquez-moi votre problème de permis de conduire

Automobilistes,

défendez efficacement

votre permis de conduire !

Merci pour votre envoi, votre demande est prise en compte.

bottom of page